Être et avoir

 

Cet assemblage laissant apparaître les mots, ou plutôt les auxiliaires « être et avoir » évoque pour moi un certain rapport que nous avons avec les objets : nous ne savons plus différencier nos besoins (être) de nos désirs (avoir). Cette confusion renvoie à notre façon d’acquérir des biens. Il est en fait question de se construire quand on possède. Les objets, en dehors de leur matérialité, sont des signes qui renvoient à une inscription sociale. C’est en consommant que l’on se personnifie et que l’on se crée une identité au sein du groupe. Avoir est donc une façon d’être.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :